See other templatesSee other templates

google plus
twitter
facebook
pinterest
stumbleupon
blogger
delicious
digg

stick reseaux sociaux

P32 jus 1994 biais

Mon P32 dans son jus en 1994 !

C'est en 1994 que j'ai acquis ce camion Citroën qui dormait dans un garage auto. Plusieurs acheteurs potentiels sont venus le voir mais ne l'ont pas acheté. J'ai pu l'obtenir en négociant le prix. Mais je ne savais vraiment pas dans quelle aventure je m'engageais. Après un moment de flottement, je réussi à le rapatrier chez des amis. Et là commence cette aventure qu'est de sauver cet engin.

C'est un P32 de 1938 ayant été fourni à la gendarmerie. Il est arrivé en Seine et Marne ou a été démilitarisé en 1960, date de sa carte grise civile. Une partie de son numéro militaire donne l'année et la découverte de grenade à 6 flammes sous la peinture indique son appartenance militaire.

Une période de démontage et de nettoyage m'a permis de voir qu'il est en fin de compte en très bon état. En fait, son ancien propriétaire s'en ait servi jusqu'en 1988 environ. Ce qui explique son état. J'ai nettoyé le carburateur, le démarreur, j'ai vidangé l'huile et l'eau. Et les essais de démarrage ont été concluant. Quel plaisir et quel bonheur de l'entendre tourner. Depuis, j'ai refait pas mal de choses mais j'ai encore du pain sur la planche. Je le démarre régulièrement, je le fait rouler dans une allée. C'est vraiment plaisant de remettre en état des pièces de tôlerie ou mécanique. Il est assez complet. Le temps de me promener avec arrivera, de faire des rassemblements et des expositions.

...Veuillez patienter pendant le chargement de la galerie...

 

Début 2007, je me suis inscrit sur un forum consacré aux utilitaires Citroën. Que de passionnés. C'est incroyable. Je vous invite à y faire un tour. Coté technique, et pas réservé à Citroën, c'est d'une exceptionnelle richesse. J'ai même pu rencontrer des "citroënistes", certains sont venus voir mon P32. Les 4 pneus arrière sont plus que cuits. Je m'était renseigné chez un concessionnaire poids-lourd pour changer mes pneus. Oh la la.... La douloureuse. Grâce au forum, j'ai pu trouvé un monteur de pneus qui propose toute sorte de références. J'ai pu trouver mon bonheur. Bon, ce n'est pas du Michelin.

Pour donner une idée, les pneus qu'il me faut, en Michelin, s'appelait "32.6 ZZ". Il m"a fallu trouvé la correspondance actuelle. "Michelin collection" m'a renseigné et c'est maintenant "6.50 R 20". En Michelin, un pneu coûte 327 euros HT. Il faut ajouter la chambre et le montage. THOUERY Fréres, trouvé grâce au forum, me propose des pneus (neufs bien sur) à… 106 euros TTC.

Plus 30 euros de chambre et 10 euros de montage. Soit 146 euros par roue. J'ai passé comande. Il me faut par contre me rendre au sud de Vierzon. Une broutille !! Quand vous lirez ces lignes, mon P32 sera chaussé tout neuf puisque je dépose mes 4 roues arrière le 26 mai 2007.

...Veuillez patienter pendant le chargement de la galerie...


 

La restauration du P32 tardait un peu, je devenais vraiment impatient. Au plus profond de moi-même, je décide que 2009 sera l’année du P32. L’objectif : que le camion fasse sa première sortie avant la fin de l’année. Il reste encore beaucoup de travail, c'est un véritable défit.

Je remonte les manches et me voilà au boulot. Petit à petit, les semaines passent et la restauration avance. J’en vois le bout.

Est-ce l’instinct qui me motive ? Sans le savoir, l’année qui devrait être celle du Citroën P32 est celle des 90 ans de la marque CITROËN. Il aurait fallu que je me réveille 1 an plus tôt pour être prêt cette année et participer à ce grand anniversaire. Ce n'est pas grave. Je vous laisse regarder les photos de l’avancement des travaux. Ce n’est pas en 2009 que le P32 fera sa première sortie. Dommage. Mais 2010 devrait être l’année de sa sortie. Et 2010 est aussi l'année des 75 ans de ce camion. En effet, sa mise en circulation est 1935 !!! Là, je ne dois en aucun cas louper l’événement.

...Veuillez patienter pendant le chargement de la galerie...

 

La peinture de la cabine est un bleu Roy (Renault 460). C’est le bleu qui m’a semblé le plus approchant de la couleur d'origine. Je n’ai pas de photo couleur de camion de la Gendarmerie de l’époque mais je me suis fié à des images vues dans des films et à un camion en modèle réduit.

L’intérieur est bleu mais il y a beaucoup de panneaux en bois (CP de 5mm vernis) qui recouvrent une grande partie de la cabine. J’ai apporté un soin particulier pour faire un bel intérieur. Les panneaux sont tenus par des vis « Parker » fraisées bombées fendues. Il faut savoir qu’on ne trouve que des vis cruciformes dans le commerce. Sauf bien sûr dans les magasins spécialisés, à des prix faisant peur. Pas question de mettre du cruciforme. On peut se permette certaines dérives mais là, ce serait trop visible. Je me lance donc à la recherche de vis dans mon entourage et c’est un collègue de travail qui m’en dégote. Génial.

J’ai trouvé sur E-bay des poignées extérieures de porte. Ce sont des poignées anciennes chromées mais neuves et avec fermeture à clé. D’origine, le P32 ne devait pas se fermer à clé mais c’est mieux ainsi. En expo, il sera fermé. Le plus, c’est de les avoir eu bien moins cher que dans un magasin spécialisé. Le faisceau électrique est terminé aussi. J’ai incorporé des relais sur les circuits de puissance. La tâche a été assez compliquée de commander tout ça avec le commodo d’origine. Ca fonctionne, c’est le principal.

J’ai trouvé sur le net une photo d’époque d’un P32. On y voit bien le par-choc avant. J’en confectionne alors un que je monte, après avoir découpé les morceaux rajoutés à l’époque sur l’avant des longerons. Ces morceaux ne sont pas d’origine.


 

 

L’échéance de la 1ere sortie est très proche. Il y a encore beaucoup de boulot donc pas de temps à perdre. Coté carrosserie, le travail est bien avancé. Les ridelles sont entièrement re-fabriquées. Celles d’origine ne sont pas récupérables. Je fais confectionner des profils bois pour le cadre. Les parois sont réalisées en parquet. Les ridelles sont en pin. Le camion est bleu, les ridelles aussi. Mais je dois faire en sorte que l’ensemble ne soit pas trop uniforme mais aussi que l’on ressente une certaine usure. Je fais un bleu délavé pour peindre les ridelles : l’effet est réussi. Je dois re-fabriquer les charnières de la ridelle arrière. L’ensemble plateau-ridelle est assemblé sur le camion. Le P32 reprend son allure réelle. Merveilleux.

La première sortie approche. Quelle appréhension !!! Je décide de remplacer tous les fluides qui ont quelques années pour certains : vidange moteur, boîte, pont, circuit de refroidissement. Dans la boîte de vitesse, c'est une vrai marmelade. Vérification de tous les serrages, appoint de graisse dans tous les graisseurs, vérification de la tension des câbles de frein. Voilà, le camion me paraît prêt. Nous sommes à deux jours de sa première exposition à CITRY (77) et à 15 jours de La Locomotion en Fête !!!

Bien sûr, je ne peux pas faire cet essai routier seul. Le camion n’a pas été soumis à contrainte de la route depuis 25 ou 30 ans. La mécanique doit se remettre en forme. C’est Michel et son U23 qui m'accompagnera, et me remorquera si besoin.

Je sors le camion, je le laisse chauffer. Et c’est parti : je ressens une grande excitation mais aussi une certaine crainte. Et nous voilà parti : passage de la seconde, me voilà à 15 km/h. Je passe la troisième, avec du mal pour la trouver. Jusque là, je ne la passai qu’à l’arrêt… Me voilà à 30 km/h. Terrible : un énorme panache de fumée sort du pot. Normal me dira Michel, il faut que la mécanique se nettoie. Nous prenons une petite route pour faire des essais de frein. Ça ne freine pas beaucoup, il faut appuyer très fort sur la pédale.

...Veuillez patienter pendant le chargement de la galerie...

 

Allez, demi-tour et nous voilà parti pour 15 à 20 km. Tout va bien. 1ere, 2nde, 3eme. Impossible de passer la 4eme. Elle craque mais ne passe pas. Aïe. Je m’arrête et on regarde ça. En fait, la 4eme n’est pas en face de la 3eme. Il faut décaler le levier vers la droite. Mais pas trop car il y a la marche arrière. On en profite pour faire une petite vérification du camion. RAS. On repart. J’arrive à passer la 4eme. Nous voilà à 60 km/h. Fantastique !! Le camion fume déjà moins : c’est bon signe. Je déguste 15 ans de travail. Quel bonheur. Le camion a bien quelques ratés mais le réglage moteur est à améliorer. Petit arrêt « technique » : tout va bien. Retour à la maison. Sur la route, appels de phares, klaxons, saluts. C’est génial. Petite révision du camion, tout va bien. Le camion est prêt pour sa première exposition à CITRY. Et je pars seul !!

Samedi 29 mai 2010, c’est le grand jour. CITRY est à 32 km de chez moi. La route se fera sans encombre. Les deux jours d’expositions se déroulent très bien. Le camion a du succès. Je rentre le dimanche soir, toujours sans encombre. Des suintements d’huile sont apparus : c'est normal aussi. Les joints se remettent en place.

...Veuillez patienter pendant le chargement de la galerie...

 

La dynamo d’origine est en 6V et se trouve dans un triste état. Après avoir trouvé une dynamo 12V, je dois fabriquer le plateau d’entraînement entre le moteur et la dynamo. La nouvelle a un diamètre inférieur, je fais confectionner deux bagues pour compenser la différence. J’assemble tout ça et ça fonctionne. La dynamo produit du courant. N’ayant pas de régulateur, je mets un interrupteur que j’actionne une fois le moteur en route. Ainsi, le moteur tournant, la batterie se recharge. Mais le moteur arrêté, je dois isoler la dynamo du circuit car non tournante : la dynamo met le circuit électrique en court-circuit. Ce sera une manipulation à faire en attendant la pose d’un régulateur. Cette installation fonctionne. Fini le besoin de recharger la batterie après un trajet comme à CITRY. Le camion est autonome. Je conserve quand même la batterie de secours.
Je fignole le camion, j’essai de régler au mieux l’allumage. J’ai deux semaines pour préparer le P32 pour la « grand messe » :
la Locomotion en Fête, à La Ferté-Alais les 5 et 6 juin 2010 (voir page sur les expos – La Ferté Alais).

p32 vieille photo vign

D'après une de mes idées, voici "une vue d'artiste" par le webmaster de mcda77.com, représentant une photo vieilli, qui aurait pu être prise il y a 70 ans…
Cliquez sur le bandeau pour afficher la photo en grand format.


 

 

La restauration du camion avance au grés du temps. La calandre étant vraiment déformée, il a été plus judicieux de la reconstruire. Les barres sont des bandes de tôle pliées en deux, en laissant une certaine largeur car les chevrons (d'origine) viennent s'emboîter à l'arrière des barres verticale. Ces barres sont mises en place sur un gabarit pour les maintenir parallèles et respecter l'ecartement. Une bande de tôle fait le tour et chaque barre est soudée dessus. La nouvelle calandre est ensuite fixée à l'intérieur de l'habillage du radiateur.

Les freins avant sont refait. Conduire le camion était presque dangereux car le freinage était mauvais, surtout après plusieurs freinages. Les garnitures étaient séchées et lisses, donc peu adhérentes dans les tambours. Les garnitures sont remplacées par Philippe (Broutard-forum camions Citroën). J'ai vraiment senti la différence, sachant que l'arrière est aussi à refaire et que les commandes sont à câbles.

...Veuillez patienter pendant le chargement de la galerie...

 

La bâche a été confectionnée par l'établissement BAUDOIN à Charly sur Marne (02). Spécialiste dans le rénovation et confection de sellerie entre autre, un très beau travail a été réalisé. La bâche est en coton comme à l'époque, les sanglons en cuir teinté et rivetés.

La participation du P32 à La Ferté-Alais 2010 fut un super moment. Le trajet (2h pour 95km) fut fatiguant quand même mais quelle bonheur. Bon d'accord, panne d'allumage au retour à Melun et rapatriement en remorque derrière le 23 échelle de Michel. La sortie 2011 à La Ferté-Alais s'est déroulée sans incident. Bâché, le camion arbore sa véritable silhouette.

Ayant le modèle réel sous la main, nous n'avons eu aucune difficulté à trouver les dimensions, à tout calculer à l'échelle 1/24° ainsi qu'à prendre toutes les photos nécessaire à la construction de la maquette. Nous avons réalisé plusieurs pages de plans et de croquis (cliquez ici pour en consulter une !). Il a fallu retourner sur le véhicule car il manque toujours une info. C'est là qu'on se rend vraiment compte de l'avantage d'avoir le véhicule sous la main. Une grosse partie du boulot était fait facilement. Restait ensuite à construire. Mais avec notre grand Ami Alain, pas de soucis. Il maîtrise les procédés. A noter que cette photo (à gauche) représente le P32 dans son jus. Son état de conservation remarquable permet une restauration pas trop lourde.

La construction de la maquette est en "scratch". C'est à dire construite avec divers matériaux pas spécialement destinés à la maquette. Nous utilisons principalement de la carte plastique "plasticarte" et des profilés plastique. Ici, nous utiliserons un peu de bois pour le plancher arrière et de la résine.

...Veuillez patienter pendant le chargement de la galerie...

 

La construction du châssis n'a pas été trop dur. Il fallait s'assurer en permanence de la planéité de l'assemblage pour ne pas avoir un camion bancal. Nous savions que le plateau allait rigidifier le châssis mais aussi le déformer s'il n'était pas droit. Grande vigilance à nouveau. La cabine et le capot sont les plus gros morceaux. La cabine n'a pas de formes très compliquées mais elle est très profilée. Les formes de carrosserie sont obtenues pas superposition de carte plastique de différentes épaisseurs. Ce capot est en résine. Alain a réalisé un capot et des ailes en carte plastique et en mastique fibrée. Vu la complexité de la réalisation, Alain a tenté de faire des moules pour reproduire quelques pièces. Opération réussie. Ensuite, la calandre a été évidée pour la refaire creuse en fil de laiton avec bien sur les chevrons incorporés.

...Veuillez patienter pendant le chargement de la galerie...


 

Astuce n° 1

Vous souhaitez nous contacter ?

Des formulaires sont accessibles par le menu principale, sous le bouton "Accueil" : pour écrire à l'auteur du site et aux P'tits Gazolineurs. Nous vous répondrons rapidement.

Astuce n° 2

Quand a lieu la prochaine exposition ?

Sur le bord gauche de la fenêtre de votre navigateur, vous trouverez un accès rapide vers la liste des expositions à venir. Nous préciserons à chacune d'elles si nous seront présents.

Astuce n° 3

Vous aimez notre site www.mcda77.com ?

Pour ne manquer aucune nouveauté sur le site, inscrivez-vous à notre newsletter. C'est simple et rapide ! Vous trouverez un accès rapide sur le bord gauche de la fenêtre de votre navigateur.

 

 

Aller au haut